Syndrome U

 

De et par Julien Guyomard
Comédiens : Éric Jovencel, Damien Houssier, Richard Sandra, Renaud Triffault, Élodie Vom Hofe

Création Lumière : Alexandre Dujardin

Création scénographie / vidéo : Michael Dusautoy

Production : Gabriel Buguet

Administration-comptabilité : Catherine Forêt

 

Développement-diffusion : Delphine Prouteau

 

 

On ne change jamais rien en combattant la réalité actuelle; pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rend l'existant obsolète.
Buckminster Füller

 

 LES PARTENAIRES

* Théâtre du Nord, CDN Lille - Tourcoing

* Comédie de Valence, CDN Drôme - Ardèche
* Théâtre La rose des vents à Villeneuve d'Ascq 

* Théâtre de l'Avant Seine à Colombes

* Groupe des 20, Théâtres en Île-de-France

 

LES SOUTIENS

* Maison du Développement Culturel de Gennevilliers

* Le Collectif 12, Fabrique d'Art et de Culture à Mantes-La-Jolie
* Festival de Villeréal

* Le Collectif A Mots Découverts
* Théâtre Ouvert, Centre National des Dramaturgies Contemporaines à Paris (Aide en nature et en industrie)

 

 

Dans Syndrome U, on découvre les rouages d'une société où les opinions des citoyens sont prélevées par un outil appelé "La Masse". Cet outil permet à l'administration de légiférer au plus près de ce que souhaite la majorité. Toute vision globale ou au long cours a complètement disparue. Les citoyens sont ultra spécialisés, cloisonnés mais manifestement très heureux.

Jusqu'au jour où, suite à plusieurs sondages d'opinion, il est demandé de créer le responsable politique parfait. C'est ainsi qu'il est décidé de donner vie à La Masse.

L'histoire commence dans l'appartement du technicien censé accomplir cette tâche, techniquement réalisable, mais qui va ré-interroger les personnes présentes sur les fondements même de ce qui fait citoyenneté et politique. 

 


 

J’ai le sentiment d’assister aujourd’hui à une dérive : l’homme est victime du système qu’il met en place. Nous manquons de pensée

collective. Dans cet ordre mondialisé, la responsabilité citoyenne n’a plus de valeur puisqu’elle n’a plus de portée. J’ai voulu pousser cette logique jusqu’au bout et tenter l’expérience d’un changement de paradigme.

 

 

Julien Guyomard

 

 

 


 

Extrait 

 

Agent d'entretien : Bonjour Damien. Vous allez bien ? Je suis content de vous voir. Je suis Gwendal.

 

Tech : Bonjour Gwendal. Je suis content de vous voir. Vous allez bien ?

 

Agent d'entretien : Ça va. C’est très joli ici.

 

Tech : Vous trouvez ? Merci beaucoup.

 

Agent d'entretien : Je vous en prie, c’est normal.

 

Silence.

 

Voix de la masse : Une notification. Votre protocole de cordialité est validé. Vous venez de percevoir 5 points d’objectif chacun.

 

Tech : C’est pour quoi ?

 

Agent d'entretien : Vous êtes sur mon programme : "Vérification logistique à mener chez Damien." Donc on fait un petit tour ensemble et vous me dites ce qui est défectueux. J’en réfèrerai aux services concernés.

 

Le Tech consulte un registre.

 

Tech : Je vois là que vous étiez censé passer il y a 3 heures.

 

Agent d'entretien : Ah bon ?

 

Tech : Oui.

 

Agent d'entretien : C'est pas bien grave…

 

Tech : On va appeler le médiateur, on verra…

 

Agent d'entretien : Non, non, non… C'est pas la peine. C'est moi. J'ai pris du retard. C'est parce que ce matin, j’ai demandé à ce qu’on change un joint dans le quartier tourterelle… Et le technicien sur place m’appelle pour me dire qu'y peut pas le faire parce que le siphon est aux anciennes normes. Vous comprenez ? Mais moi, si la tâche est pas effectuée, pas de points d’objectif.

Du coup, j’appelle la section des siphons, mais ils me disent qu'ils ont plus de nouveaux siphons avant 10 jours et qu’il faut voir avec le service logistique. J’appelle le service logistique, y me disent que depuis la nouvelle norme leur programme de commande est saturé jusqu’au 15…

Finalement, j'ai rappelé l’agent de terrain pour lui dire d'y mettre du mastic.

 

Tech : Du mastic ?

 

Agent d'entretien : De la pâte… Sur la fuite… Pour que ça coule plus… Voilà… C’est pas beau mais ça coule plus. Et du coup j’ai quand même réussi à toucher mes points.

Il rit.